Activités de recherche DySCo

Les études ont comme objectif « la réduction de modèle en dynamyque&fb3p;»

En dynamique linéaire via la maîtrise de comportements vibratoires large bande, au moyen de matériaux architecturés et adaptatifs. Les travaux visent ainsi à modéliser, caractériser et optimiser le comportement dynamique «moyennes fréquences » ou « large bande » de structures complexes à dynamiques couplées telles que les méta-composites. La démarche multi-échelle envisagée est suffisamment générale pour incorporer le caractère multiphysique de certaines solutions et de certains modèles locaux : structures réticulées, matériaux composites, sandwichs, poro-élastiques. Les verrous scientifiques à lever sont les résonances internes dans des matériaux composites architecturés à forts contrastes et l’optimisation active ou passive des dynamiques locales. Les domaines d’application concernent l’acoustique, le contrôle vibratoire et l’auscultation structurale.

En dynamique non linéaire, les travaux s’intéressent : au traitement des mécanismes non-linéaires susceptibles de conduire à des comportements complexes désirables ou indésirables, mais devant être compris ; à l’étude des transferts d’énergie pour des systèmes réguliers ou non réguliers ; à la compréhension fine de la dynamique non-linéaire : le contrôle passif, semi-actif, l’étalement d’énergie, l’utilisation d’ondes non-linéaires pour optimiser la dynamique des structures, l’acoustique ou d’autres physiques couplées ; à l’utilisation d’effets non-linéaires comme moyen d’auscultation. Des outils d’analyse des bifurcations, de stabilité, de comportements complexes sont développés pour réaliser ces travaux.