BRANGER Pierre

LE SYSTEME DES AGENCES NATIONALES A L’EPREUVE DU PARTICULARISME RHODANIEN. Les relations entre les acteurs locaux et les agences nationales, ANRU et ACSE, à travers l’exemple de la Ville nouvelle de Rillieux-la-Pape

Thème du TFE : Logement, Politique de la ville

Année : 2008

Auteur : BRANGER Pierre

Mots clefs :

Politique de la ville, Agence nationale pour la rénovation urbaine, Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, mission Grand projet de ville, intercommunalité, Grand Lyon, Rillieux-la-Pape

Résumé :

Malgré la mise en place de l’ANRU, le Grand Lyon décide de maintenir sur son territoire les missions GPV. Ce nouveau système des agences implique nécessairement des relations nouvelles entre l’Etat et les acteurs locaux. Après avoir rappelé l’histoire de la politique de la ville, nous nous intéresserons aux caractéristiques principales de l’ANRU et à la réaction des acteurs locaux suite à sa création. Ensuite, nous verrons pourquoi la mission GPV a été maintenue, et quels avantages elle apporte dans le montage et la présentation du projet de rénovation urbaine. Nous analyserons aussi la stratégie mise en œuvre par les acteurs locaux pour défendre leurs projets devant les partenaires de l’ANRU. En 2006, l’ACSE est créée en réaction aux attentes des élus locaux. Nous verrons quelles ont été les principales réactions sur ce sujet des acteurs locaux. La création de l’ACSE entérine la notion de gouvernement à distance pour les actions concernant la politique de la ville. Nous verrons dans la dernière partie comment les acteurs locaux s’organisent pour protéger leurs particularités locales.

Mention Bien

Télécharger le mémoire

TFE_BRANGER.pdf 883,61 kB