CASINELLI Florent

Les traboules des pentes de Croix-Rousse : enjeux de la patrimonialisation, entre mise en tourisme et privatisation. Une dialectique entre « bien commun » et « bien approprié » comme conséquence de la patrimonialisation

 

Thème du TFE : Patrimoine

Année : 2010

Auteur : CASINELLI Florent

 

Mots clefs :

Traboule, patrimoine, appropriation, bien commun, tourisme, exclusivité, gentrification, identité, légitimité, symbolique, exploitation commerciale, requalification, privatisation, Croix-Rousse, bas des pentes, traboules, quartier des Capucins, Lyon, Vieux Lyon

 

Résumé :

Les traboules avaient été fermées dans les années 80 par les propriétaires afin de s’affranchir de problèmes d’hygiène, de mal fréquentation et de dégradations. Avec le développement de l’esprit patrimonial, la ville et la communauté urbaine ont mis au point une convention tripartite, signée par certaines copropriétés, qui garantissent la servitude de passage public piéton en période diurne à travers les traboules, en échange de quoi la ville et la communauté s’engagent à prendre en charge l’entretien et l’éclairage. Ces opérations, combinées avec les programmes de requalification des pentes a contribué à la patrimonialisation de ces espaces. Or ce phénomène s’accompagne immanquablement de changement démographique et d’usages, avec notamment des processus de gentrification. Il s’agira ici d’étudier les nouveaux rapports sociaux qui se sont établis à partir de cette nouvelle ressource afin de comprendre comment les différents groupes appréhendent le patrimoine, comment ils se l’approprient, en cherchant à démêler la dialectique qui s’est installée dans la définition du patrimoine comme « bien collectif » ou « bien approprié »

Mention Bien