CHOMAUD Jérémy

DE L’ECOLOGIE URBAINE AU DEVELOPPEMENT URBAIN DURABLE…

Simple stratégie de marketing territorial ou Nouvelle catégorie de la pensée et de l’action urbaine ?

Thème du TFE : Environnement et Risques

Année : 2007

Auteur : CHOMAUD Jérémy

Mots clefs :

Développement durable, Agenda 21, projet pilote, approche territoriale du concept, urbanisme, Grand Lyon, projet pilote, Porte des Alpes

Résumé :

Entre 1987 –année de popularisation du « développement durable » par le rapport BRUNTLAND– et 1992 –année de la Conférence de Rio consacrant le concept en l’inscrivant dans les politiques internationales– l’objectif consistait à responsabiliser les Etats sur leur capacité d’action et sur leur devoir de gestion de leur territoire, notamment sur le plan environnemental. Le concept est effectivement né d’un constat d’insoutenabilité écologique notamment. Aussi, près de 30 années de débat ont été nécessaires pour passer de la théorie à l’action. En 2005, la Communauté Urbaine de Lyon s’est engagé dans la réalisation de son Agenda 21. Cette démarche se concrétise par une approche territoriale, notamment à travers certains « projets pilotes », parmi lesquels Porte des Alpes, terrain support de l’étude. Cette concrétisation territoriale du concept est ambivalente. D’une part, elle permet la réalisation de certaines mesures mise au profit d’un développement plus durable de ce territoire. Mais d’autre part, elle est mobilisée au profit d’une valorisation du projet en termes d’image et de rayonnement. A la recherche d’une dimension internationale dans la compétition des villes d’Europe, le Grand Lyon mobilise cette image afin de compter parmi les plus importantes et de pouvoir être comparée à Milan, Barcelone, etc.

Mention Très Bien