CROZIER Denis

DU DEVELOPPEMENT DURABLE AUX STRATEGIES PROFESSIONNELLES. L’appropriation d’une doctrine par les architectes. Humanisme moderne ou Nouvelle stratégie d’acteurs ?

 

Thème du TFE : Professions et métiers de l’aménagement

Année : 2008

Auteur : CROZIER Denis

Mots clefs :

Développement durable – Architecte – Corporation – Doctrine – Appropriation – Discours

Résumé :

Dans une société de la preuve, l’image de l’artiste n’assure plus aux architectes une place parmi les élites de la société, au contraire elle remet en question la légitimité de leur expertise et par delà elle fragilise leur statut d’utilité publique. Dans ce système défavorable, le développement durable, et son récit de la catastrophe annoncée, apparaît comme l’opportunité de renverser les valeurs et de redistribuer les positions sociales. Mais face à l’association HQE qui s’est construit le statut d’interlocuteur incontournable, et qui technicise le débat, l’ordre des architectes se retrouve dans la place du « prétendant ». Il s’inscrit alors dans une critique de l’instrumentalisation et de l’affaiblissement des valeurs du développement durable, et dans un plaidoyer concernant l’engagement des architectes. La démarche de l’ordre est donc aujourd’hui ambivalente. D’un côté on entend une fronde idéologique, de l’autre, on peut lire une stratégie professionnelle visant à revaloriser la figure de l’architecte. Le développement durable devient donc le cadre de luttes symboliques interprofessionnelles, luttes qui trouvent également un écho au sein de la corporation, reflet de son hétérogénéité et des conflits internes.

Mention Très Bien