DELAPORTE Gaëlle

La patrimonialisation d'une architecture militaire entre fédérations d'acteurs et constructions de référentiel. L’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité des fortifications Vauban (2008)

 

Thème du TFE : Patrimoine

Année : 2009

Auteur : DELAPORTE Gaëlle

Mots clefs :

Patrimoine, architecture militaire, ressource territoriale, référentiel, France, réseau territorial de villes fortifiées par Vauban

Résumé :

Ce travail étudie le processus de patrimonialisation d’une architecture militaire qui se décline en une succession d’étapes distinctes caractérisées par l’intervention conjointe et spécifique d’acteurs. L’inscription des « Fortifications Vauban » sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité en 2008 marque la fin de ce processus après un ré-enclenchement de l’intérêt patrimonial porté sur cet objet, longtemps méconnu et délaissé. Il s’agit alors de répondre à la question suivante : « Dans quelles mesures, la fédération d’acteurs politiques, économiques et locaux permet-elle la construction patrimoniale d’un bien, c’est-à-dire la mise en cohérence avec des normes et des grilles de lecture communes, pour une inscription sur la liste du patrimoine mondial ? » Objet construit d’une fédération d’acteurs, le référentiel s’inscrit dans un contexte politique complexe visant à mobiliser et à coordonner à différentes échelles d’intervention, locale, nationale et internationale. Ses évolutions se font au gré d’enjeux et d’interactions politiques et scientifiques qu’il convient d’identifier pour analyser la construction d’un tel dossier.

Mention Bien