LORINO Anne

LE PROJET URBAIN : DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Le secteur Clichy Batignolles à Paris

 

Thème du TFE : Équipements & projets d’agglomération ; Professions, métiers et outils de l’aménagement

Année : 2007

Auteur : LORINO Anne

 

Mots clefs :

Projet urbain, friche ferroviaire, opération d’aménagement, mangement de projet, Paris, 17ème arrondissement, Clichy

Résumé :

La notion de projet urbain est complexe et multiple. On peut essayer de la résumer par l’articulation d’une « stratégie forte sur la durée porteuse d’enjeux urbains et socio-économiques, avec l’action sur la forme de la ville ». Le projet ne se réduit ni à un travail exclusif sur la forme urbaine, ni à projet de ville. Le projet urbain se situe à « un niveau intermédiaire entre la grande planification et le projet architectural ». Les terrains de Clichy Batignolles, dans le 17ème arrondissement de Paris constituent une des dernières grandes emprises disponibles dans la capitale et leur aménagement revêt donc un caractère symbolique, renforcé par l’aventure de la candidature aux Jeux Olympiques de 2012. La mairie de Paris affiche en effet l’ambition de mener sa politique urbaine en grande partie à travers la démarche de projet. Ce travail confronte les réflexions théoriques et doctrinales sur le projet urbain à l’opération des Batignolles : comment se fait le passage de la théorie à la pratique ?

Le projet des Batignolles reprend un grand nombre de principes développés par les théoriciens du projet urbain : travail sur les formes urbaines, la mixité, la diversité architecturale… De même, il s’inscrit dans une démarche complexe et souple et réunit des compétences multiples dans une démarche transversale de management de projet. Cependant, le passage de la théorie à la pratique peut parfois poser problème. En effet, l’opération se déroule dans un contexte incertain, marqué par les oppositions entre des acteurs qui poursuivent des objectifs différents, dans des « cités » différentes. Le projet des Batignolles semble se situer entre une démarche de projet urbain inscrite dans des théories et dans un manifeste à l’échelle globale de la ville, et un urbanisme pratique, plus incertain, qui ne s’appuie plus sur une théorie précise, à l’intersection entre d’innombrables contraintes. En particulier, le projet se situe à la confluence d’intérêts et de logiques différentes des acteurs participant au projet. Il incarne « la difficulté très concrète, très pragmatique dans laquelle se trouve l’acteur qui doit décider, choisir, trancher, trouver des solutions et des réponses non pas seulement acceptables mais acceptées de tous ».

Mention Bien