MAURIN Fanny

Le grand ensemble des Minguettes : lieu de mémoires ? Un processus de patrimonialisation engagé

 

Thème du TFE : Logement, Politique de la ville ; Patrimoine

Année : 2009

Auteur : MAURIN Fanny

Mots clefs :

Minguettes, Grand Ensemble, Démolitions, Patrimonialisation, Représentation, Mémoires, Les Minguettes à Vénissieux

Résumé :

A travers ce TFE nous souhaitons comprendre comment peut s’engager un processus de patrimonialisation dans le grand ensemble d’habitat social des Minguettes? Le Grand Ensemble des Minguettes est construit à la fin des années 1960 dans le cadre d’une procédure de Zone à urbaniser en Priorité orchestrée par l’Etat. La construction de cette ZUP va se dérouler en deux temps avec une première phase de réflexion et de conception urbaine et architecturale et une seconde phase de construction et de peuplement.

Moins de 10 ans après l’arrivée des premières populations des problèmes surviennent à travers l’augmentation de la vacance des logements. L’intervention de sociologues va dégager plusieurs aspects sur ce grand ensemble des Minguettes. Ils vont tout d’abord définir des quartiers afin de localiser les problèmes sociaux et vont ensuite désigner 3 quartiers prioritaires où l’action publique doit être renforcée soit par un travail de réhabilitation du cadre bâti soit par la mise en place d’un accompagnement social. Le quartier Démocratie est désigné comme l’un des trois quartiers prioritaires mais va connaître un destin différent. Le maire de Vénissieux va en faire le symbole du renouveau des Minguettes mais également de Vénissieux. Les 10 tours qui composent ce quartier vont être murées en 1985 à la suite d’un phénomène de vacance contrôlé. La réflexion s’engage alors sur le devenir du ce quartier avec le lancement d’un concours d’économie urbaine où des architectes urbanistes reconnus vont proposer un projet de requalification. Ces projets sont présentés lors d’un colloque organisé par la ville de Vénissieux sur le thème « faut-il raser les grands ensembles ? ». Lors de ce colloque la question de la démolition est rapidement écartée pour engager le débat sur la conservation de ce bâti et ses justifications. C’est la première fois qu’apparaît à travers des notions de valeurs urbaines, architecturales ou, historiques, l’idée que ce quartier peut être assimilé à du patrimoine. Pourtant en 1994, après tous ces efforts, la décision est prise de détruire les 10 tours du quartier Démocratie.

Revenir sur les démolitions ou au contraire sur les choix de conservation nous amène à observer les dernières actions urbaines mises en place avec le Grand Projet de Ville. La parole des acteurs institutionnels s’engage aujourd’hui dans un processus de patrimonialisation. Bien que l’urbanisme et l’architecture des Minguettes soient mis en avant, le travail de patrimonialisation s’oriente sur la représentation de ce grand ensemble et sur son histoire sociale avec la collecte de mémoires orales. Ce processus est enclenché mais aucune action physique n’est encore menée. Il reste à l’état de recherche.

Mention Très Bien