Ecole de terrain "Géologie et risques" pour des élèves-ingénieurs de 3e année

Une 20aine d'élèves ingénieurs de 3e année, en voie d'approfondissement (VA) "Environnement", ont participé pendant 4 jours à l'école de terrain "Géologie et risques" qui a eu lieu fin septembre.

Thierry WINIARSKI, directeur de l’équipe "Impacts des polluants sur les écosystèmes" du Laboratoire d'écologie des hydrosystèmes naturels et anthropisés (LEHNA), Brice MOURIER chercheur dans cette équipe, et Gwenaelle ROUX, du bureau d’études EGEOS, ont encadré cette sortie dans un cadre qui offre une grande diversité de paysages géologiques : le Vercors et le Diois.

Elèves et encadrants ont été hébergés dans le gîte de l’abbaye de Valcroissant, à proximité de Die dans la Drôme.

Objectifs

  1. Faire bénéficier d’un enseignement intégré, basé sur les observations de terrain et dédié aux sciences de la terre
  2. Savoir lire une carte géologique et surtout savoir s’en servir sur le terrain
  3. Être capable de lever une coupe géologique et de l’intégrer dans un contexte régional
  4. Cartographier les formations géologiques et les risques associés sur une parcelle délimitée
  5. Associer la nature du sous-sol avec les ressources en eau d’un secteur de montagne calcaire
  6. Identifier l’impact des pratiques agricoles, activités touristiques ou toute autre nuisance sur le sol, les ressources en eaux, la stabilité des versants, etc.

Cette année, le groupe a eu la chance de pouvoir suivre des travaux de mise en sécurité de la voie d’accès à l’abbaye de Valcroissant suite à des chutes de blocs.

Programme

Après une 1ère journée consacrée à la présentation générale des formations géologiques, et du cadre structural, chaque trinôme s'est vu confié une parcelle de terrain à cartographier précisément (géologie et risques). Chaque groupe a travaillé en autonomie pendant 2,5 jours et a été accompagné 1/2 journée pour vérifier le travail effectué sur le terrain.

En soirée, après quelques interventions concernant les bases du levé et le contexte géologique de la région, les élèves ont travaillé sur leurs stratégies d’obtention des données de terrain puis sur l’interprétation de leur parcelle avec l’aide des encadrants.

Le 4e jour était consacré au rendu définitif des rapports.

Cette école de terrain a été financée par la taxe d’apprentissage 2017 pour la location de véhicules et l'hébergement en demi-pension sur place.