Soutenance de thèse

[THESE] Maryame AMAROUCHE "L'envers du contrôle de l’étalement urbain. Enjeux sociaux et politiques dans le Sud rbati et l’Ouest lyonnais"

Le 15/10/2021
Type d'événement:
Soutenance
Horaire :
14h00-18h00
Lieu :
Amphithéatre de l'ENSAL - 3 rue Maurice Audin, à Vaulx-en-Velin ou en visio

Soutenance de thèse de Maryame Amarouche, EVS-RIVES (ENTPE)

Résumé

Cette thèse examine la géopolitique du contrôle de l’étalement urbain dans les communes périphériques du Sud de Rabat (Maroc) et de l’Ouest de Lyon (France). En s’appuyant sur l’école française de la géopolitique locale, la recherche analyse les jeux d’acteurs publics et privés afin de mettre en lumière les coopérations, les négociations et les oppositions qui façonnent les territoires périphériques.

La comparaison entre Nords et Suds est également au cœur de cette recherche. Les différences entre les périphéries de Rabat et de Lyon permettent de discuter la construction, la mise en œuvre et les effets des politiques qui prescrivent le contrôle de l’étalement urbain.

Les territoires enquêtés sont marqués par deux dynamiques, urbaine et rurale, dont l’équilibre se négocie dans l’élaboration des politiques locales, au carrefour d’objectifs a priori contradictoires : protection du cadre de vie, densification, mixité sociale, contrôle de l’urbanisation, massification du logement, préservation de l’agriculture, etc.

Les cinq chapitres déclinent cette analyse à travers plusieurs entrées : représentations, gouvernance, urbanisme, logement et protection des espaces naturels et agricoles. La mobilisation de ces différentes entrées permet de discuter le rôle joué par les territoires périphériques dans un contexte de métropolisation où se nouent des rapports à la fois de solidarité et de compétition.

En ancrant l’analyse dans les périphéries et par la comparaison entre Nords et Suds, cette recherche ambitionne alors de doublement décentrer le regard, d’une part en discutant les dynamiques de métropolisation depuis les périphéries et d’autre part, en valorisant la recherche sur les Suds pour penser les Nords.

Mots clés : étalement urbain, aménagement, périphéries, logements, durabilité, qualité de vie, gated communities, village, douar, ville nouvelle.

 

Abstract

This thesis examines the geopolitics of urban sprawl control in the outer suburban spaces of south Rabat (Morocco) and western Lyon (France). Based on the French school of local geopolitics, the thesis analyzes the public-private stakeholder’s games in order to highlight the cooperation, negotiations, and oppositions that shapes peripheral territories.

The North/South comparison is also at the heart of this research. The differences between both case-study fields open a window to discuss the construction, implementation and effects of urban sprawl control policies.

These territories are shaped by two coincident dynamics, urban and rural, whose balance is negotiated in the design of local policies, at the crossroads of seemingly contradictory goals: protection of the living environment, densification, social mix, urban sprawl control, massive urbanization, preservation of agriculture, etc.

The five chapters of this thesis set out this analysis through several angles: representations, governance, urban planning, housing and protection of natural and agricultural areas. The mobilization of these different angles makes it possible to discuss the role played by peripheral territories in a context of metropolization in which relationships of solidarity and competition are established.

By focusing on the peripheries and using North/South comparison, this research aims to decentralize its approach in two ways: on the one hand, by discussing the dynamics of metropolization from the peripheries, and on the other hand, by valuing research on the Souths to enhance the comprehension of the Norths.

Keywords: urban sprawl, planning, peripheries, housing, sustainability, quality of life, gated communities, village, douar, new town.

 

Membres du jury

  • Éric CHARMES, Directeur de recherche, École Nationale des Travaux Publics de l’État, directeur de thèse
  • Aurélie DELAGE, Maîtresse de conférences, Université de Perpignan
  • Tarek HARROUD, Professeur habilité, Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme, rapporteur
  • Roger KEIL, Professeur, Université d’York
  • Marianne MORANGE, Professeure, Institut National des Langues et Civilisations Orientales, rapporteure
  • Max ROUSSEAU, Chargé de recherche, Centre International de Recherche Agronomique sur le Développement, directeur de thèse
  • Marie-Hélène ZÉRAH, Directrice de recherche, Institut
  • de Recherche pour le Développement

 

Lien zoom :  https://zoom.us/j/96867501156 (bien indiquer Nom + Prénom)