Etude sur le vécu du confinement

Etude sur le confinement dans les quartiers populaires

Le 18/05/2020

Lucie Lamballais est actuellement en 3e année du cursus ingénieur de l’ENTPE, en voie d’approfondissement "Aménagement et politiques urbaines" (APU), et en parallèle elle suit le master "Programmation, conception et conduite de projets urbains" à l'Institut d’urbanisme de Lyon (IUL).

Son travail de fin d'étude a pris une autre tournure en cette période de confinement. Lucie nous raconte la nouvelle orientation de son mémoire sur le vécu de l'isolement dans les quartiers populaires.

"Pour mon mémoire de master, j’ai choisi de travailler sur le vécu du confinement dans les quartiers populaires.

Mon sujet initial portait sur la place des femmes dans l’espace public dans les quartiers de Vaulx-en-Velin. Ce sujet avait été proposé par des jeunes filles fréquentant l’un des centres sociaux de la ville. Il a pu être relayé jusqu’à moi par l’intermédiaire d’Hélène Balazard, chercheure en science politique à l’ENTPE, ma tutrice, qui travaillait déjà avec le centre social dans le cadre de programmes de recherche participative comme Pop-Part et PoliCité*.

J’ai malheureusement dû abandonner ce sujet à cause des mesures de confinement, qui m’auraient empêchée de mettre en place des ateliers ou balades urbaines. Ayant dû m’adapter à cause de cette situation particulière, c’était alors l’occasion de travailler sur ce confinement en lui-même. L’idée de me concentrer sur les quartiers populaires permettait également de conserver les liens que j’avais pu construire à Vaulx-en-Velin, tout en élargissant à tous les quartiers populaires en général.

Je travaille donc actuellement à recueillir des témoignages de la part d’habitants volontaires, et à construire une bibliographie qui apporte un regard théorique sur le sujet. Les témoignages se font par téléphone, à travers des entretiens semi-directifs. Le but est de guider l'entretien tout en laissant la personne s'exprimer sur les sujets qui lui semblent importants. On aborde alors les thèmes du logement, des relations sociales au sein du quartier ou de l'espace public.

Je suis également en contact, grâce à ma tutrice, avec le programme Pop-Part à Paris, qui mène une enquête similaire. Une fois les témoignages recueillis, l’objectif du mémoire est de faire un compte rendu de cette enquête en la problématisant, et de se rendre compte des préoccupations spécifiques (ou non) aux quartiers populaires.

Mon travail est finalement très tourné vers le domaine de la sociologie, même s’il reste en lien avec l’urbanisme et l’aménagement. La voie d’approfondissement "Aménagement et politiques urbaines" offre une grande liberté d’adaptation et un suivi concret de la part des enseignants."

*PoliCité : recherche action menée par des chercheurs de l'ENTPE et le pôle adolescents du centre social Lévy sur les discriminations et l’accès au droit, et en particulier les rapports entre police et jeunes.

N'hésitez pas à relayer l'info afin que Lucie recueille un maximum de témoignages.
Et pour plus de détails, Lucie reste disponible au numéro suivant : 07 80 04 69 93.