Voie d’approfondissement Cours d’eau, littoral, voies navigables

Voie d'approfondissement "Cours d’eau, littoral et voies navigables" (CELVN)

Date de la dernière mise à jour : 20/08/2019

/// Objectifs de la Voie d'approfondissement "Cours d’eau, littoral et voies navigables"

La Voie d’approfondissement "Cours d’eau, littoral, voies navigables" va permettre aux futurs ingénieurs d’acquérir des compétences techniques pour concevoir, mettre en œuvre et exploiter les aménagements de zones fluviales et littorales, que ces aménagements soient nécessités :

  • par les activités économiques (voies navigables, ports maritimes),
  • par la protection contre les inondations ou l’érosion (digues, zones de retenue dynamique des crues, etc.),
  • ou par la préservation et la restauration des milieux aquatiques littoraux ou continentaux.

/// Contenus

  • Une UE dédiée à l’hydraulique et la morphodynamique fluviales et littorales. L’hydrologie statistique et l’hydrométéorologie viennent compléter ces enseignements fondamentaux.
  • Une UE centrée sur les problématiques et la conception des aménagements liés à l’eau au travers de cours ou de projets d’aménagement.
  • Enfin, une UE aborde les enjeux liés à l’eau qu’ils soient écologiques, économiques ou en matière de risques et de d’aménagement du territoire.

/// Parcours de Masters

  • Un double cursus (Master recherche Mécanique à Lyon, parcours Mécanique des fluides et énergétique) est envisageable pour les étudiants qui se destinent à une carrière dans le réseau scientifique et technique du Ministère de la transition écologique et solidaire (CEREMA, SCHAPI) ou pour ceux qui souhaitent consolider leur formation avant un emploi opérationnel.
  • Les étudiants de la Voie d’approfondissement "Cours d’eau, littoral et voies navigables" peuvent également être admis dans le Master Sciences de l’environnement industriel et urbain.

/// Métiers

Compte tenu de l’importance de l’eau dans notre vie, la palette de métiers est large.

  • Auprès des services ou opérateurs de l’état : prévisionniste de crue, chargé de mission police de l’eau, coordonnateur de politiques publiques en zones humides ou en zones littoral ou pour la protection contre les inondations, gestionnaire de port ou de voie navigable.
  • Auprès des collectivités : chargé de mission dans un syndicat de rivière, chargé de mission inondation avec notamment la mise en œuvre de la nouvelle compétence GEMAPI (inondations et milieu aquatique).
  • Auprès des bureaux d’études : chargé d’études hydrauliques maritimes ou fluviales, chargé d’études en environnement.