logement social europe

La coopération européenne face à la crise du coronavirus dans le secteur du logement social

Le 11/06/2020

Marion Brunet est actuellement en 3e année du cursus ingénieur de l'ENTPE, en voie d’approfondissement "Aménagement et politiques urbaines" (APU), et parallèlement en Master "Politiques et stratégies urbaines et territoriales" à l'Institut d’urbanisme de Lyon (IUL). Elle est également en double diplôme avec l’ENSG-Géomatique.

Son sujet de travail de fin d'étude (TFE) devait initialement porter sur l’économie circulaire dans le logement social. Elle a finalement souhaité "utiliser" le contexte de la crise sanitaire pour étudier la collaboration européenne dans le logement social.

"J’ai choisi de réaliser mon stage de fin d’études chez Housing Europe, le Comité européen de coordination de l’habitat social, à Bruxelles.

C’est une organisation à but non lucratif, qui regroupe de nombreux acteurs du logement social à l’échelle de l’Union européenne et qui leur permet de collaborer sur des projets innovants. Elle fait également du lobby auprès de la commission européenne sur ces thématiques.

J’avais tout d’abord choisi de faire mon TFE sur l’économie circulaire dans le logement social, et sa mise en place dans l’Union européenne, puisque cette thématique était en lien avec les projets sur lesquels je travaille dans le cadre de mon stage.

En commençant à travailler avec Housing Europe, je me suis rendue compte que j’avais une vue d’ensemble sur les conséquences de la pandémie de COVID-19 dans le domaine du logement social, ainsi que sur les différentes mesures prises pour y faire face par les acteurs de ce domaine, les États membres, ainsi que l’Union européenne. J’ai donc trouvé intéressant d’utiliser le contexte de cette crise sanitaire pour étudier la collaboration européenne dans le logement social, ainsi que les changements nécessaires pour que ce secteur devienne plus résilient. D’autant plus qu’il n’y a pas de politique du logement à l’échelle de l’Union européenne, et que le logement social est défini différemment dans chacun des pays membres.

Mon sujet de TFE actuel se penche donc sur le rôle d’Housing Europe, en tant qu’organisation à but non lucratif, dans la mise en place d’un modèle de logement social plus résilient, à l’échelle de l’Union européenne.

Mon objectif est d’étudier les réponses apportées par les différents acteurs du logement social dans les pays de l’Union européenne, ainsi que la place de celle-ci dans la relance de ce secteur. Je cherche également à comprendre comment il est possible de mettre en place des collaborations entre États membres, en dehors du cadre institutionnel, et ce que cela peut apporter pour repenser le secteur.

Pour ce TFE, je suis encadrée par Simon Vidal, adjoint à la cheffe du service de l'accès au logement et de la prévention des expulsions, en charge de conduire la réforme de la gestion en flux et de la cotation, à la DRIHL d'Ile-de-France."